Bikram Choudhury Bye Bye America

0
Rate this post

Dans un précédent article, nous nous interrogions sur la possible chute de Bikram Choudhury et de son empire commercial « Bikram Yoga » après les différentes plaintes dont il fait l’objet aux Etats-Unis.

Si on évoque souvent les « success-stories » quand il est question de yoga en Amérique, on oublie souvent que la compétition est rude, le public versatile et pudibond  et que le moindre faux pas peut faire du « winner » d’hier le « looser » de demain. Et ce n’est pas John Friend, le créateur de feu Anusara yoga qui nous dira le contraire…

Afficher l'image d'origineEn tout cas il semblerait que nos pronostics sur l’avenir de Bikram outre-atlantique se confirment. En effet on apprend par les médias indiens que: « Bikram Choudhury a fermé son siège social international à Los Angeles, déplacé ses formations d’enseignants à Aamby valley (Inde) et investit largement dans de nouveaux centres à Bombay ».

Le directeur du centre de Aamby Valley confirme d’ailleurs la nouvelle:

« Nous avons créé un espace qui peut accueillir plus de 500 personnes à Aamby Valley, à la bonne température de 42 dégrés celsius. »

Rappelons que  pratiquer le yoga dans une salle chauffée était censé recréer les conditions climatiques de l’Inde selon Bikram lui-même, il pourrait donc faire l’économie d’un coûteux équipement mais bon…

Minakshi Jafa-Bodden, ancienne employée de Bikram  (qui a depuis gagné un procès contre lui et touché la coquette somme de 7 millions de dollars pour harcèlement sexuel ) déclare que:

« Bikram a fermé son siège social après le verdict dans mon procès, il a déplacé ses formations de professeurs en Inde. Aux Usa, nous savons que ses formations avaient perdu de leur intérêt et que l’affluence avait considérablement baissé ces derniers temps. »

Même si l’intéressé dément pour l’instant, c’est  à un rapatriement pressé des activités et des biens financiers des USA vers l’Inde auquel nous assistons et nul doute que les graves accusations dont il fait l’objet y sont pour beaucoup. Gageons qu’il n’est pas prêt de remettre les pieds en Amérique avant longtemps…

Un grand nombre de centres Bikram procèdent actuellement à un changement de bannière pour un « Hot-Yoga » moins problématique. Si jamais vous pensiez ouvrir un centre Bikram en France, nous ne pouvons que vous conseiller d’y réfléchir à deux fois…

Arnaud pour Yoganova

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici