Mondes intérieurs, mondes extérieurs (l. a. série documentaire)

0
Rate this post

Nous sommes un petit peu en retard automotive cette série documentaire circule déjà sur l. a. toile depuis quelques-temps, mais nous ne pouvions pas ne pas partager avec vous ce qui peut-être considéré comme une advent de grande qualité à l. a. philosophie du yoga et aux ideas qui permettent de mieux le comprendre.

« L. a. vraie crise dans notre monde n’est pas sociale, politique ou économique mais une crise de moral sense : l. a. difficulté que nous avons à expérimenter notre nature véritable et à l. a. reconnaître en tous et en tout »

Cette première partie traite du champ vibratoire universel à l. a. base de l. a. Moral sense, un champ d’énergie que des saints, des bouddhas, des yogis, des mystiques, des prêtres, des chamanes, des devins et des prophètes ont observé par l’introspection,et auxquels l. a. science s’intéresse depuis quelques décennies. Le idea d’Akasha notamment y est remarquablement expliqué.

Dans cette seconde partie, il sera query de l. a. spirale primordiale. Les philosophes pythagoriciens pensaient qu’il y avait une clef d’or qui ouvrait tous les mystères de l’univers. Cette clef est l’intelligence du emblems, représenté dans l. a. custom Indienne par l. a. syllabe Om. L. a. supply de l. a. divine symétrie est un des grands mystères de notre lifestyles.De l. a. nature aux nanotechnologies, cette spirale est partout. C’est une construction dynamique universelle créatrice de mouvement, de movement, de changement, d’évolution. C’est aussi le lien qui relie les mondes intérieurs aux mondes extérieurs.

Si l. a. spirale est à l. a. base du monde manifesté, Akasha est le non-manifesté, le vide lui-même. Tout en nous et autour de nous est né du jeu entre ces deux principes; Yin et Yang, l. a. moral sense et l. a. matière. Les traditions spirituelles enseignent que l’homme peut devenir un pont entre ces réalités, de l’extérieur à l’intérieur, du grossier au subtil, des chakras « inférieurs » aux chakras « supérieurs ». L’équilibre entre l’intérieur et l’extérieur est ce que le Bouddha appelait l. a. voie du milieu.

Cette 3ème partie nous interpelle sur les symboles relatifs à nos mondes intérieurs et l. a. connaissance ancestrale que l’homme moderne a choisi d’oublier, s’identifiant exclusivement à ses pensées et au monde matériel.

L. a. vie, l. a. liberté et l. a. poursuite du bonheur. Nous vivons nos existences à rechercher le bonheur « la-bas » comme si il s’agissait d’une commodité. Nous sommes devenus esclaves de nos propres désirs, malheureusement le bonheur n’est pas quelque-chose que nous pouvons acheter comme un objet. Ce qui nous le fait croire, c’est Maya, l’phantasm créé par le jeu sans fin des formes. Dans l. a. custom Bouddhiste, Samsara où le cycle sans fin de l. a. souffrance se perpétue par le désir du plaisir et le rejet de l. a. souffrance.

Une des clefs de l. a. « libération » de ce cycle vient de l. a. pensée elle-même. Ce quatrième épisode nous fait comprendre l’significance de redevenir le maître de ce processus mentale et nous met devant nos responsabilités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici