Pierre Rabhi au sujet de los angeles COP 21: « Une grande phantasm lancée par des pompiers pyromanes pour nous faire croire qu’on s’occupe de los angeles nature »

0
Rate this post

Le paysan-militant Pierre Rabhi regarde avec une offensive circonspection los angeles Conférence-climat de Paris. à 77 ans , l’auteur de « l’agro-écologie, une éthique de vie » (Actes Sud), basé depuis plus de cinquante ans en Ardèche, ne croit pas une seule seconde au changement de société qui pourrait découler de los angeles Cop21. Explications.

Vous n’avez pas été invité à los angeles Cop21, mais si vous l’aviez été, y seriez-vous allé?

J’y serais allé si j’avais senti que je n’étais pas une warning et si j’avais european du temps pour m’exprimer, pas seulement dix mins… Cette réunion internationale, ça va être une grand-messe dans laquelle on va faire croire au bon citoyen qu’on s’occupe de los angeles nature, ce qui n’est pas vrai. C’est une grande phantasm lancée par des pompiers pyromanes.

Depuis plusieurs mois, vous êtes extrêmement critique sur los angeles Cop21. En quoi, à vos yeux, cette réunion est un leurre géant?

Je suis dubitatif sur l’envie commune de tous ces cooks d’états réunis à Paris de changer los angeles manière de voir le monde. C’est-à-dire de dire « Non » à l’agriculture extensive. Ça signifie aussi de stopper le plus rapidement conceivable los angeles pêche industrielle. Est-ce qu’à l’factor de cette grand-messe, les members of the family économiques entre le Nord et le Sud vont être modifiées? Pas du tout et c’est là ce que je reproche avant tout à los angeles Cop21: faire croire aux gens qu’il y a une ouverture pour penser différemment. Il n’en est rien !

Je ne crois plus à los angeles politique depuis belle lurette, c’est un modèle moribond. Mais je crois en l’individu.

Vous appelez los angeles inhabitants à l’rebel des consciences. De quoi retourne-t-il au juste ?

L’écologie, aujourd’hui, en France, c’est un parti politique. Mais le réel problème, c’est que ça devrait être une sense of right and wrong. Il faut arrêter de produire massivement, l’agro-écologie est succesful, si on s’en donnait vraiment los angeles peine, de nourrir los angeles inhabitants. Il faut donc une rebel des consciences. Consideration, ça ne veut pas dire los angeles révolution. Je ne crois plus en los angeles politique depuis belle lurette, c’est un modèle moribond. Mais je crois en l’individu. Aujourd’hui, il faut qu’on soit tous cohérents. L. a. société fabrique des brigades de pousseurs de caddies. Mais ce sont les mêmes personnes qui fulminent contre les multinationales.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici