Zenitude et plenitude les jardins japonais

0
Rate this post

Les jardins présentent une interplay sans fin des végétaux et des minéraux. L’éternité n’est qu’une succession des instants, et los angeles vie, sans cesse renouvelée, en est los angeles meilleure marque. Ainsi los angeles pierre, symbole d’éternité, ne saurait être présentée sans le végétal, symbole de los angeles vie. Il y a dans tout jardin japonais une philosophie du temps. L’eau y représente los angeles fuite du temps, mais aussi los angeles vie toujours renouvelée. Elle se faufile d’une composition à l’autre, parfois élément essentiel, parfois juste pour rehausser l’affect d’une composition végétale ou minérale, parfois elle-même, parfois symbolisée par des graviers.

C’est à Kyoto, ancienne capitale impériale et métropole culturelle du Japon, qu’il faut découvrir en priorité ces jardins, considérés comme des duplicatas de los angeles nature. Le plus célèbre et le plus visité de l’archipel nippon est le jardin de pierres du temple Ryoan-ji. Il s’agit d’un karesansui, archétype du jardin dit « sec », c’est-à-dire dépourvu d’eau, de plantes et d’arbres. À Tofuku-ji, temple de l’école Rinzaï, l’une des deux grandes sectes zen, s’étend un autre jardin emblématique conçu en 1939 par l’architecte-paysagiste Mirei Shigemori : jardin de contemplation sur los angeles moitié de sa floor, il intègre des pièces d’eau de l’autre, notamment un étang avec des ponts et des passerelles, mais aussi cinq monticules couverts de mousse représentent les gozan, les cinq principaux temples du bouddhisme zen à Kyoto.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici